Action syndicale au centre d'appels bruxellois Teleperformance

27/08/13 à 07:27 - Mise à jour à 07:27

Source: Trends-Tendances

(Belga) Des travailleurs du centre d'appels Teleperformance, situé à Molenbeek et touché par une procédure de licenciement collectif, mènent une action mardi matin au siège du fournisseur d'énergie ENI auquel ils reprochent de "faciliter" le transfert d'activités vers les Pays-Bas.

"Teleperformance, une multinationale avec des call-centers dans 46 pays, a cueilli pendant de longues années les fruits de la productivité élevée des travailleurs bruxellois. Après une seule année avec des résultats mitigés, le géant des call-centers menace de fermer définitivement ses portes en Belgique", déplore le syndicat SETCa. Si une procédure de licenciement collectif a été lancée, elle "n'est pas prise au sérieux par la direction Benelux", estime le SETCa, pour qui "il est clair que Teleperformance profite de la durée de cette procédure pour transférer les activités restantes aux Pays-Bas." Le syndicat reproche au groupe énergétique ENI, client de Teleperformance Belgium, de ne pas s'opposer à un transfert d'activité vers Maastricht et même de "faciliter le transfert". "Ce fournisseur d'énergie enlève ainsi tout espoir aux travailleurs quant à la pérennité de l'emploi à Molenbeek, une commune où le travail est une denrée rare", regrette le SETCa. Teleperformance Belgium emploie 60 travailleurs. (Belga)

Nos partenaires