Abdication - Trouver un remplaçant au Prince Philippe pour mener les missions économiques

04/07/13 à 11:46 - Mise à jour à 11:46

Source: Trends-Tendances

(Belga) Depuis 60 ans que la Belgique mène des missions économiques à l'étranger, celles-ci ont toujours été emmenées soit par le Prince Philippe, soit par le Prince Albert. L'incertitude règne encore quant au nom de la personne qui assumera ce rôle après la montée du Prince Philippe sur le trône, le 21 juillet. Selon le spécialiste du Palais Mark Van den Wijngaert, il pourrait s'agir à court terme d'un ministre et plus tard d'un des enfants de la Princesse Astrid.

"Il est beaucoup trop tôt pour répondre à cette question", avance-t-on aux Affaires étrangères et à l'Agence pour le Commerce Extérieur (ACE). Deux missions figurent encore à l'agenda 2013: Angola et Afrique du Sud à partir du 20 octobre et Inde à partir du 23 novembre. Celles-ci auraient dû être emmenées par le Prince Philippe, qui est président d'honneur de l'ACE. L'un des enfants de la Princesse Astrid pourrait reprendre le rôle du futur souverain, même s'ils sont encore jeunes et qu'ils sont encore aux études, selon M. Van den Wijngaert. Le Prince Amadeo est âgé de 27 ans et travaille depuis 2009 pour Deloitte à New York, tandis que la Princesse Laura Maria est âgée de 24 ans. L'hypothèse de la Princesse Astrid ou du Prince Laurent semble moins envisageable au spécialiste du Palais. "Elle occupe déjà de nombreuses fonctions et Laurent a déjà causé des incidents diplomatiques, il ne serait pas capable de se conformer suffisamment aux règles." Les missions économiques ont débuté dans les années '50. "C'était une expérience très importante pour Albert. Il y a notamment appris à mieux connaître les entreprises et a amélioré son néerlandais, c'est pourquoi il estimait si important que Philippe emprunte le même chemin." (Belga)

Nos partenaires