Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

25/03/14 à 11:38 - Mise à jour à 11:38

3 Suisses, la fin d'une époque

Avec internet, et en particulier l'explosion des sites de e-commerce, nous perdons au fur et à mesure nos petits repères quotidiens. Le dernier repère en date, c'est le fameux gros catalogue des 3 Suisses... Il n'y a pas un ménage en Belgique qui ne connaisse pas ce gros catalogue de presque 1.000 pages et qui paraissait deux fois par an : pour la collection hiver et pour la collection été. Vu les difficultés enregistrées par les 3 Suisses, il n'y aura plus de catalogue papier pour l'automne prochain. Celui que vous avez chez vous est donc un "collector" qu'il faudra montrer à vos enfants avec un discours du genre "tu sais de mon temps..."

Les raisons de l'abandon de ce gros pavé de 1.000 pages sont le résultat de plusieurs facteurs. Le premier, c'est la concurrence des e-commerçants au premier rang desquels l'américain Amazon, sans oublier les chaines de vêtements à bas prix qui ont d'excellents sites internet, très réactifs et très simple d'usage. Et puis, imprimer un catalogue reprenant les collections d'hiver et d'été, c'est un coût énorme et des contraintes logistiques monstrueuses à en croire les responsables des 3 Suisses.

Mais ce ne sont pas les seules raisons qui ont motivé l'arrêt de cette bible de la mode. L'autre motivation, c'est la réactivité à l'heure d'internet. Zara l'a prouvé, le renouvellement régulier et fréquent des collections constitue une des clés de la fidélisation des clients. Donc, vouloir continuer à leur envoyer une bible de 1.000 pages, avec des collections et des prix figés pendant 6 mois, c'est aujourd'hui totalement dépassé, certains disent même suicidaire... D'où la décision d'arrêter d'imprimer ce gros catalogue.

Le concurrent La Redoute, un autre géant de la vente par correspondance, et qui ne va pas très bien, semble vouloir se diriger dans la même direction, c'est à dire la suppression de son catalogue pour la saison-hiver 2015 ; en tout cas, c'est ce que croit savoir le quotidien Le Monde.

Mais attention : la concurrence du e-commerce ne signifie pas qu'il n'y aura plus de catalogue papier, mais sans doute que sa diffusion sera nettement plus réduite, plus ciblée et plus thématique, par exemple ! C'est donc la fin d'une époque. Après 84 ans d'existence, le célèbre catalogue des 3 Suisses ne sera donc pas renouvelé. Mais comme le faisait remarquer le porte-parole des 3 Suisses, l'essentiel des ventes se fait d'ores et déjà via Internet, et le catalogue n'était plus qu'un "prescripteur", ou "une vitrine" pour les clients potentiels, une vitrine censée déclencher leur intention d'achat. La vitrine papier cédera donc la place définitivement à la vitrine virtuelle.

Nos partenaires